Ultra-book de stefanefranceFemmes et hommes de Canal+ au XXe siècle : Le projet

Stéfane France

Femmes et Hommes de Canal+

au XXe siècle

 

Le projet   Le livre   L'exposition   L'auteur

 

Stéfane France a décidé en octobre 2013 de réaliser une grande série de portraits de Femmes et d’Hommes qui ont participé à l’aventure qu’avait été, en 1984, le lancement de Canal+, première chaîne de télévision à péage en France, puis à son développement au cours du XXe siècle.

 

Ce travail a donné lieu à l'édition d'un beau livre et à une exposition début septembre 2015 au Bastille Design Center, 74 boulevard Richard Lenoir à Paris 11ème.

 

Le projet raconté par le photographe

 

"Ces 190 portraits ont été pris dans mon atelier photo, situé dans le 20ème arrondissement de Paris et ont été réalisés en film argentique à la chambre de grand format (20x25).

 

Le choix de la chambre photographique, et du support film est à la fois exigeant et important.

 

Le photographe et la personne photographiée doivent être attentifs et présents à l’instant de la prise de vue, du temps de pose et cela confère à la photo qui va être prise un caractère extraordinaire.

 

J’ai développé chaque plan-film, grâce à un révélateur aujourd’hui disparu, le D23, avec les éléments chimiques de base (génol, sulfite de sodium, borax), et j’ai procédé moi-même aux tirages des portraits en chambre noire.

 

 

 

André Rousselet, que les gens de Canal+ de cette époque continue d'appeler affectueusement et respectueusement "Président", a été le premier à accepter.

 

J’ai décidé, dès le départ, d’arrêter ce projet un an plus tard, jour pour jour, le 11 octobre 2014. Durant cette période, 190 personnes ont accepté de participer à cette aventure qui a donné lieu à un livre "Femmes et Hommes de Canal+ au XXe siècle" et à une exposition en septembre 2015. Un deuxième tome est actuellement en préparation, ainsi qu'une grande exposition de 400 portraits prévue pour fin 2016 - début 2017.

 
Certains visages, présents à l’antenne, sont connus du grand public, d’autres pas car ayant travaillé à Canal+ sans jamais apparaître à l’écran. A tous, j’ai simplement demandé d’être eux-mêmes.

 


 

Toutes ces rencontres ont été très riches et émouvantes, mais un portrait m’a particulièrement marqué, c’est celui de Ramdane Bouafia qui était à l’accueil téléphonique de Canal+. Aveugle, il saluait les gens par leur nom en reconnaissant leur voix.

 

Ramdane est arrivé un dimanche matin, accompagné par sa fille et son fils.

 

J’ai décrit et fait toucher à Ramdane la chambre photographique. Je lui ai fait visiter la chambre noire et lui ai décrit les portraits déjà accrochés aux murs. 

Nous avons fait la photo.

 

En partant, il m’a dit : « Cela fait du bien de retrouver tous ces gens ».

 

Ramdane ne voyait pas, il avait tout vu et il avait tout dit.

 

 

S. F.

Juin 2016

Le livre